Research Group “The political economy of monetary and economic sovereignty in West Africa compared”

                                   

 

The Africa Multiple Cluster of Excellence at the University of Bayreuth, funded by the Excellence Strategy of the German Federal and State Governments, invites applications for

VERSION FRANCAISE EN BAS

Two Doctoral Researchers (m/f/d) in the Junior Research Group
‘The political economy of monetary and economic sovereignty in West Africa compared’ 
Contract duration 4 years

to start on July 1, 2021, or at the earliest possible date thereafter. Salary will be 3000-3500 Euro gross/month depending on experience (TV-L 13, 75%). Bayreuth and the Cluster host an ever-growing number of inspiring scholars and it would be great to welcome you here. Next to the project work in the research group you will pursue your doctoral studies within the Bayreuth International Graduate School of African Studies (BIGSAS), the graduate school of the Africa Multiple Cluster of Excellence. A regular presence in Bayreuth is required, yet individual arrangements are possible.

The project

The project, led by Dr. Kai Koddenbrock, investigates historically and in comparative fashion how West African societies have attempted to increase their political and economic sovereignty with a particular focus on the interaction between governments, finance and labor. Country case studies will be determined depending on applicants’ knowledge and preference. Ivory Coast and Nigeria are preferred but others are possible!

The questions we ask

The group will attempt to find out historically how most West African countries became exporters of only one or two commodities with the help of foreign capital and military force. In the second step we will focus on how postcolonial, newly independent governments have attempted to move away from this with the help of domestic resources, the creation of public and private banks, foreign debt and, most recently, stronger relations to China since independence. Increasing economic complexity, diversifying the economy and thus to reduce dependencies on the world market have been perennial pursuits but have often failed. The Covid crisis has put this into stark relief, again. How can we explain recurrent debt crises and the difficulties in moving away from raw commodity export dependency? Which role do global and domestic social relations play and what does that mean for the state in West Africa?

Our approach

To find answers to these questions we work with notions such as legacies of colonialism, the question of imperialism, racial capitalism, the creation and diversification of dependencies, financial subordination and coloniality and we are open to other terms that become productive in the research process. In short, we are looking for researchers interested in understanding social change, persistent intersectional social structures and the organized and everyday attempts by people to transform and overcome them.

Your profile

Situated in the emergent field of postcolonial International Political Economy and thus in political science and International Relations, we are open to heterodox economists, economic sociologists, anthropologists or geographers and others. A strong interest in theory and fine-grained, empirical work including archival and interview work is essential. Methodological skills in qualitative research and the handling of numbers, mostly descriptive statistics, are an asset. Previous research or work experience on the African continent and some knowledge about finance and/or labor and/or social movements would be nice.  Ideally, candidates should be curious and reflective but also able and willing to put their thoughts into clear and structured prose.

While your main task will be the completion of your own doctoral thesis including six to eight months of field research, you will also contribute to the project by helping to organize workshops, talks or reading groups. As the working language of the cluster is English, proficiency in English (spoken and written) or the capacity and willingness to learn English is required. French is a plus and a requirement for the Francophone case study. PhD theses can also be written in French.

Application 

Your application should include: 1) Letter of motivation, 2) CV, 3) copy of your Master’s degree (or an official letter certifying the imminent completion of the MA) and 4) a writing sample, i.e. a published academic article, an unpublished seminar paper, your BA/MA thesis, or a blog post.

The University of Bayreuth values the diversity of its employees as an enrichment and is expressly committed to the goal of equal opportunities for the sexes. Women are strongly encouraged to apply. Applicants with children are very welcome. The University of Bayreuth is a member of the Best Practice Club “Familie in der Hochschule e.V.”, and has successfully participated in the HRK audit “Internationalization of the University”. Persons with severe disabilities will be given preferential consideration if equally qualified.

Please apply online at this link: Applicant portal Uni Bayreuth with the required documents indicating “JRG Sovereignty”: https://forms.uni-bayreuth.de/formcycle/form/provide/806/1/?lang=en&kennwort=JRG%20Sovereignty

Application Deadline: 10 May 2021. Interviews will be held via Zoom on 20-21 May 2021.

If you have any questions feel free to contact me at kai.koddenbrock@uni-bayreuth.de.

 

 

 

VERSION FRANCAISE

L’Africa Multiple Cluster of Excellence de l’Université de Bayreuth, financé par la stratégie d’excellence du gouvernement fédéral allemand et des gouvernements des États fédérés, lance un appel à candidatures pour

Deux chercheurs doctorants (m/f/d) dans le groupe de recherche junior

“L’économie politique de la souveraineté monétaire et économique en Afrique de l’Ouest comparée”

Durée du contrat : 4 ans

à partir du 1er juillet 2021, ou à la date la plus proche possible après cette date. Le salaire sera de 3000-3500 Euro brut/mois selon l’expérience (TV-L 13, 75%). Bayreuth et le Cluster accueillent un nombre toujours croissant de chercheurs inspirants et nous serions ravis de vous accueillir ici. Outre le travail de projet dans le groupe de recherche, vous poursuivrez vos études doctorales au sein de la Bayreuth International Graduate School of African Studies (BIGSAS). Une présence régulière à Bayreuth est requise, mais des arrangements individuels sont possibles.

Le projet

Le projet, dirigé par Dr. Kai Koddenbrock, étudie historiquement et de manière comparative comment les sociétés d’Afrique de l’Ouest ont tenté d’accroître leur souveraineté politique et économique, avec un accent particulier sur l’interaction entre les gouvernements, la finance et le travail. Les études de cas seront déterminées en fonction des connaissances et des préférences des candidats. La Côte d’Ivoire et le Nigeria sont préférés mais d’autres sont possibles!

Nos questions

Le groupe tentera d’analyser historiquement comment la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest sont devenus exportateurs d’une ou deux matières premières avec des capitaux étrangers et de la force militaire. Dans un deuxième temps, nous nous concentrerons sur la manière dont les gouvernements postcoloniaux et nouvellement indépendants ont tenté de s’éloigner de cette situation avec l’aide de ressources nationales, la création de banques publiques et privées, la dette extérieure et, plus récemment, le renforcement des relations avec la Chine depuis l’indépendance. L’accroissement de la complexité économique, la diversification de l’économie et la réduction de la dépendance à l’égard du marché mondial ont été des objectifs permanents, mais ils ont souvent échoué. La crise de Covid a mis une nouvelle fois ce constat en évidence. Comment expliquer les crises de la dette récurrentes et les difficultés à s’éloigner de la dépendance à l’égard des exportations de matières premières ? Quel rôle jouent les relations sociales mondiales et nationales et qu’est-ce que cela signifie pour l’État en Afrique de l’Ouest ?

Notre approche

Pour trouver des réponses à ces questions, nous travaillons avec des notions telles que les héritages du colonialisme, la question de l’impérialisme, le capitalisme racial, la création et la diversification des dépendances, la subordination financière et la colonialité et nous sommes ouverts à d’autres termes qui deviennent productifs dans le processus de recherche. En bref, nous recherchons des chercheurs intéressés à comprendre le changement social, les structures sociales intersectionnelles persistantes et les tentatives organisées et quotidiennes des gens pour les transformer et les surmonter.

Votre profile

Situés dans le domaine émergent de l’économie politique internationale postcoloniale et donc dans les sciences politiques et les relations internationales, nous sommes ouverts aux économistes hétérodoxes, sociologues, anthropologues ou géographes et autres. Un intérêt marqué pour la théorie et le travail empirique, y compris les archives et les entretiens, est essentiel. Des compétences méthodologiques en matière de recherche qualitative et de manipulation des chiffres, principalement des statistiques descriptives, constituent un atout. Une expérience préalable de recherche ou de travail sur le continent africain et une certaine connaissance de la finance et/ou du travail et/ou des mouvements sociaux seraient appréciées.  Idéalement, les candidats doivent être curieux et réfléchis, mais aussi capables et désireux d’exprimer leurs idées dans une prose claire et structurée.

Bien que votre tâche principale soit la réalisation de votre propre thèse de doctorat comprenant six à huit mois de recherche sur le terrain, vous contribuerez également au projet en aidant à organiser des ateliers, des conférences ou des groupes de lecture. La langue de travail du pôle étant l’anglais, la maîtrise de l’anglais (parlé et écrit) ou la capacité et la volonté d’apprendre l’anglais sont requises. Le français est un plus et une exigence pour l’étude de cas francophone. Les thèses de doctorat peuvent également être rédigées en français.

Candidature

Votre candidature doit comprendre : 1) une lettre de motivation, 2) un CV, 3) une copie de votre diplôme de master (ou une lettre officielle certifiant l’achèvement imminent du MA) et 4) un échantillon d’écriture, c’est-à-dire un article universitaire publié, un document de séminaire non publié, votre thèse de BA/MA ou un article de blog.

L’Université de Bayreuth considère la diversité de ses employés comme un enrichissement et s’engage expressément à respecter l’égalité des chances entre les sexes. Les femmes sont vivement encouragées à poser leur candidature. Les candidats ayant des enfants sont les bienvenus. L’université de Bayreuth est membre du club des meilleures pratiques “Familie in der Hochschule e.V.”, et a participé avec succès à l’audit HRK “Internationalisation de l’université”. Les personnes souffrant d’un handicap grave seront considérées de manière préférentielle si elles sont également qualifiées.

Veuillez postuler en ligne sur ce lien : Portail des candidats Uni Bayreuth avec les documents requis en indiquant  “JRG Sovereignty”

Date limite de dépôt des candidatures : 10 mai 2021. Les entretiens auront lieu via Zoom  les 20 et 21 mai 2021.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter à l’adresse kai.koddenbrock@uni-bayreuth.de.